FANDOM


` Zao Wou-Ki (Zao, de son nom, Wou-Ki ou Wou-ki de son prénom ; chinois 趙無極 ou 赵无极 et Pinyin Zhào Wú Jí), né le 13 février 1921 à Pékin, est un peintre franco-chinois de la nouvelle École de Paris.

Biographie Modifier

Fichier:Zaowouki.png

Né dans une famille de grands lettrés, il passe son enfance à étudier la calligraphie, puis de 1935 à 1941 la peinture chinoise et occidentale à l'École des beaux-arts de Hangzhou, où il est professeur de 1941 à 1947.

Il est formé au croisement des deux traditions qui se partagent la formation des jeunes artistes. La tradition chinoise (Song) et l'académisme européen, croisant calligraphie, dessin d'après modèle, peinture à l'huile, perspective linéaire et atmosphérique.

À 27 ans, en 1948, il part pour la France. Arrivé à Paris le 1er avril, il s'installe à Montparnasse et suit les cours d'Émile Othon Friesz.

Dans les années 1950 et plus sûrement encore après 1957, il s'invente un monde plastique, qui touche à l'abstraction atmosphérique et qu'il peint aujourd'hui encore, un monde que le signe lui-même a délaissé vers 1974.

Ce chemin, cependant, est ponctué de découvertes plastiques et techniques, au gré d'un apprentissage long et scrupuleux, d'une conquête méthodique de moyens et de sources, alternant peinture à l'huile, techniques de la gravure et calligraphie et peinture à l'encre de Chine bien tard.

En 1964, Zao Wou-Ki est naturalisé français grâce à André Malraux. Il est élu en 2002 à l'Académie des beaux-arts, au fauteuil de Jean Carzou. Son discours en hommage à son prédecesseur est lu sous la Coupole par Arnaud d'Hauterives. Il est depuis 1983 reconnu et célébré en Chine, professeur de l'École des beaux-arts de Hangzhou. Il demeure une de ces figures qui redéfinissent les contours des courants des cultures, comme la Chine sait en produire.

En 2001, Zao Wou-Ki reçoit le Prix de la fondation Taylor.

En 2003, la Galerie du Jeu de Paume, à Paris, lui consacre une rétrospective.

Zao Wou-Ki fait partie des peintres réunis pour l'exposition « L'envolée lyrique, Paris 1945-1956 » présentée au musée du Luxembourg (Sénat), avril-août 2006 (Vent, 1954, du Musée national d'art moderne; Paysage boréal, 1954; Sans titre, 1955; Île, 1956) [catalogue : ISBN 8876246797]

En 2008: exposition à la Bibliothèque nationale de France et au Musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun.

L'œuvre Modifier

Les premiers tableaux qu'il expose en 1941 doivent beaucoup à la modernité telle qu'il l'a perçue au travers d'illustrations de livres ou de magazines.

Sa peinture, un temps influencée par Paul Klee, s'oriente vers l'abstrait. Ses toiles portent désormais pour titre la date de leur achèvement. Des masses colorées donnent corps à un monde en création, sorte de big bang originel, où la lumière structure la toile.

Il travaille souvent de grands formats, parfois sous la forme de diptyques ou triptyques où formes et couleurs explosent.

Sa rencontre avec Henri Michaux le pousse à renouer avec la technique de l'encre de Chine, développant toujours des thèmes abstraits influencés par les rythmes de la peinture chinoise traditionnelle.

Livres illustrés Modifier

Zao Wou-Ki a notamment illustré de gravures et lithographies des livres de Henri Michaux (1950, 1981 et 1995), René Char (1957 et 1974), André Malraux (1962), Hubert Juin (1962), Saint-John Perse (1965), Arthur Rimbaud (1966 et 1967), Michel Ragon (1968), Jocelyne François (1971), Ezra Pound (1972), Jean Lescure (1973), Jean Laude (1973 et 1974), Roger Laporte (1974), Roger Caillois (1974 et 1976), Léopold Sédar Senghor (1978), Philippe Jaccottet (1981), Lorand Gaspar (1981 et 1985), Pierre Lecuire (1982 et 1987), Yves Peyré (1988 et 1991), André Velter (1989), Kenneth White (1990), Jean Frémon (1991), Khalil Gibran (1992), Pierre Seghers (1992), Yves Bonnefoy (1993, 1994 et 1996), Claude Roy (1993), François Cheng (1994).

Bibliographie sélective Modifier

  • Autoportrait, Zao Wou-Ki (et Françoise Marquet), Fayard, Paris, 1988 (ISBN 2213022070).
  • L'œuvre gravée 1949-1954 de Zao Wou-Ki, Nesto Jacometti, Éditions Gutekunst & Klipstein, Berne.
  • Claude Roy, Zao Wou-Ki, Le Musée de poche, Éditions Georges Fall, Paris, 1957, 1970.
  • Zao Wou-Ki, préface de René de Solier, Galerie de France, Paris, 1957.
  • Zao Wou-Ki, postface de Myriam Prévot, Galerie de France, Paris, 1960.
  • Zao Wou-Ki, préfaces de Manessier et Pierre Schneider, Folkwang Museum, Essen, 1965.
  • Zao Wouki, préface de Pierre Schneider, Galerie de France, Paris, 1967.
  • Zao Wou-Ki, textes et extraits de Henri Michaux, Michel Ragon, Claude Roy, Pierre Schneider, Myriam Prévot-Douatte, Jacques Lassaigne, Galerie de France, Paris, 1969.
  • Zao Wou-Ki, Jean Laude, La Connaissance, Bruxelles, 1974, 120 p.
  • Zao Wou-Ki, Les estampes 1937-1974, texte de Roger Caillois, Arts et métiers graphiques, Paris, 1975, 160 p. (ISBN 2700400070).
  • Zao Wou-Ki 1971-1975, préface de René Char, Galerie de France et Arts et Métiers graphiques, Paris, 1975.
  • Zao Wou-Ki, En torno al gesto [Autour du geste], texte de Dora Vallier, biographie par Françoise Marquet (en anglais, espagnol et français), Ediciones Poligrafa, Barcelone, 1978, 98 p. (ISBN 8434302772).
  • Jean Leymarie, Zao Wou-Ki, documentation de Françoise Marquet, Éditions Hier et Demain, Paris, 1978 332 p. (ISBN 2720600512).
  • Zao Wou-Ki, encres, introduction de Henri Michaux et dialogue avec Françoise Marquet, Éditions Cercle d'art, Paris, 1980, non paginé (ISBN 2702201407).
  • Zao Wou-Ki, Peintures, encres de Chine, introduction de Michel Tourlière, préface de François Cheng, Galeries nationales du Grand Palais, Ministère de la Culture et de la Communication, 1981.
  • Zao Wou-Ki, Jean Leymarie, documentation par Françoise Marquet, Éditions Cercle d'art, Paris, 1986.
  • Zao Wou-Ki, textes de Daniel Abadie et Martine Contensou, Ars Mundi, Paris, 1988, 128 p. (ISBN 2869010419).
  • Claude Roy, Zao Wou-Ki, Éditions Cercle d'art, Paris, 1988 202 p. (ISBN 2702202225).
  • Bernard Noël, Zao Wou-Ki, encres, Librairie Séguier, Paris, 1989, 106 p. (ISBN 2877360059).
  • Zao Xou-Ki, Lydia Harambourg, dans L'École de Paris 1945-1965, Dictionnaire des peintres, Neuchâtel, Ides et calendes, 1993 (ISBN 2825800481).
  • Zao Wou-Ki, l'œuvre 1935-1993, Pierre Daix, Éditions Ides et calendes, Neuchâtel, 1994.
  • Zao Wou-Ki, Pierre Daix, Éditions Ides et calendes, Neuchâtel, 1996 (ISBN 292580102).
  • Zao Wou-Ki, Yves Bonnefoy et Gérard de Cortanze, Éditions de la Différence, Paris, 1998.
  • Zao Wou-Ki, couleurs et mots, entretiens avec Claude Martin, France Huser, Robert Frélaud, Claude Delay-Tubiana, François Trèves, Agnès Varda et Bernard Noël, Le cherche midi éditeur, Paris, 1998, 96 p. (ISBN 2862746088)
  • Zao Wou-Ki, Peintures 1996-2000, Jacques Rigaud, Galerie Thessa Herold, Paris.
  • Zao Wou-ki, Grands formats, Bernard Noël, Éditions Cercle d'art, Paris, 2000.
  • Zao Wou-Ki : Ce qui est abstrait pour vous est réel pour moi, Jean-Luc Chalumeau, Éditions Cercle d'art, Paris, 2001.
  • Zao Wou-Ki, textes de François Cheng, Pierre Schneider, Jean Lescure, Guitemie Maldonado, Ministère de la Culture et de la Communication, Éditions du Jeu de paume, 2003, 242 p. (ISBN 2908901943).

PhilatélieModifier

En hommage à Zao Wou-Ki un timbre reproduisant l'une de ses œuvres est émis par les Postes françaises en 1995 (valeur de 6,70 F).

Lien interneModifier

Lien externeModifier

en:Zao Wou Ki (Zhao Wuji)ru:Цзао Ву Ки

zh:赵无极

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard