Fandom

Art contemporain

Yves Tanguy

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

  Raymond Georges Yves Tanguy est un peintre surréaliste français puis naturalisé américain, né à Paris le 5 janvier 1900 et mort le 15 janvier 1955.

BiographieModifier

Le père et la mère d'Yves Tanguy sont d'origine bretonne. Il naît au ministère de la Marine, place de la Concorde à Paris, où son père, adjudant-surveillant, dispose d'un logement de fonction. Il est sensibilisé à la peinture par l'un de ses camarades de classe, Pierre Matisse, fils du peintre Henri Matisse et futur marchand d'art à New York.

Yves Tanguy adhére au groupe surréaliste en 1925. Ses paysages minéraux, horizons linéaires, cartilages souples, êtres-objets fascinants, atmosphères oniriques où l'inconscient se veut souverain sont appréciés par les poètes.
André Breton écrira en 1941 : "L'apparition de Tanguy dans la lumière neptunienne de la voyance retend peu à peu le fil de l'horizon qui s'était brisé. Mais c'est avec lui un horizon nouveau, celui sur lequel va s'ordonner en profondeur le paysage non plus physique mais mental. (...) Les êtres-objets strictement inventés qui peuplent ses toiles jouissent de leurs affinités propres qui traduisent de la seule heureuse manière - la manière non littérale - tout ce qui peut être objet d'émotion dans l'univers."
En 1938, au Salon des Surindépendants, Tanguy découvre les tableaux de l'artiste américaine Kay Sage. Il la rejoint aux États-Unis l'année suivante, s'installent à Woodbury, Connecticut et se marient en 1940.
En 1955, il meurt subitement d'une hémorragie cérébrale.
En 1963, après avoir établi le catalogue complet des œuvres de Tanguy, Kay Sage se suicide par empoisonnement.
Les dernières volontés d'Yves Tanguy étaient que ses cendres soient dispersées en baie de Douarnenez non loin de Locronan, le village d'origine de sa famille. Son ami Pierre Matisse fut son exécuteur testamentaire.

Œuvres principalesModifier

  • Rêveuse (dormeuse), 1927
  • Un grand tableau qui représente un paysage, 1927
  • Maman, Papa est blessé, 1927
  • L'Oreiller de satin, 1929
  • Le Regard d'ambre, 1929
  • À quatre heures d'été, l'espoir, 1929
  • Roux en hiver, 1932
  • Le Fond de la Tour, 1933
  • Entre l'herbe et le vent, 1934
  • Le Soleil dans son ecrin, 1937
  • Composition, 1938
  • Ennui et tranquillité, 1938
  • Sans titre, 1938
  • Outre mer, 1939
  • Temps meublé, 1939
  • Par le feu, par les oiseaux, et non par la pierre, 1943
  • Réponse au rouge, 1943
  • Feu central, 1947
  • D'une nuit à l'autre, 1947
  • Eau forte, 1947
  • Rhabdomancie, 1947
  • Au hasard du soleil, 1947
  • Illustration pour l'Antitête, 1949
  • Temps égaux, 1951
  • Reflet, 1951
  • Les Transparents, 1951
  • Hekla, 1952
  • Nombres imaginaires, 1954

BibliographieModifier

  • Christian Nicaise « Yves Tanguy : Les livres illustrés », éd. L'Instant perpétuel, Rouen, 2006 (ISBN : 2-905598-91-3)
  • Gordon Onslow-Ford « Yves Tanguy et l'automatisme », Éditions la Digitale, 1983 (traduction Jean-Pierre Guillon, 2002) (ISBN : 2-903383-69-3)
  • René Le Bihan, Renée Mabin et Martica Sawin « Yves Tanguy », Éditions Palantines, Quimper, 2001 (ISBN : 2-911434-17-X)
  • Liliane Riou « Ma vie blanche et noire, notes sur Yves Tanguy »,Éditions la Digitale, 1996 (ISBN : 2-903383-50-2)
  • Geneviève-Morgane Tanguy « Yves Tanguy, druide surréaliste : d'Armorique en Amérique : Locronan, Woodbury », Éditions Fernand Lanore, Paris, 1995 (ISBN : 2-851571-17-6)
  • « Yves Tanguy : lettres de loin à Marcel Jean », Éditions le Dilettante, Paris, 1993 (ISBN : 2-905 344-64-4)
  • Max Henri de Larminat « Jour de Lenteur - Yves Tanguy », Atelier des enfants et Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, 1991 (ISBN : 2-85850-570-5)
  • Patrick Waldberg «  Tanguy, peinture » Éditions l'Autre Musée, Paris, 1984 (ISBN : 2-72910-129-2)
  • Patrick Waldberg « Yves Tanguy », Éditions A. de Rache, Bruxelles, 1977 (ISBN : 2801500372)
  • Daniel Marchesseau « Yves Tanguy », Éditions Filipacchi, Paris, 1974 (ISBN : 2850180277)
  • Kay Sage « Yves Tanguy : a summary of his works", Éditions Pierre Matisse Gallery, New York, 1963
  • André Breton « Yves Tanguy », Éditions Pierre Matisse, New York, 1946


Sur Kay Sage

  • Chantal Vieuille « Kay Sage ou le surréalisme américain », Éditions Complicités, 1995 (ISBN: 2-910721-04-3)

FilmographieModifier

  • « Yves Tanguy, derrière la grille de ses yeux bleus », réalisation de Fabrice Maze, édition Seven Doc, 2007

Voir aussiModifier

Rétrospective au musée des Beaux Arts de Quimper (Finistère), été 2007.[1][http://www.artpointfrance.info/article-13107005.html
Musée national d’art de Catalogne à Barcelone automne-hiver 2007.

Un site bien documenté sur l'artiste : http://tanguyves.free.fr

Notes et référencesModifier

  1. La dernière date de 1982 et avait eu lieu au Musée d'art moderne, Centre Pompidou, à Paris.
bs:Yves Tanguy

ca:Yves Tanguy de:Yves Tanguy en:Yves Tanguyhr:Yves Tanguy it:Yves Tanguy ja:イヴ・タンギー ka:ივ ტანგი lv:Īvs Tangī no:Yves Tanguy pl:Yves Tanguy ru:Танги, Ив sv:Yves Tanguy tr:Yves Tanguy

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard