FANDOM


`

20px Pour les articles homonymes, voir Jumeau (homonymie).

Yves Jumeau est un artiste plasticien français, né en 1955 à Le Mans.

Biographie Modifier

Né d’un père Maître Verrier, Yves Jumeau est initié aux arts dès son plus jeune âge, à cinq ans, il réalise ses premiers panneaux de vitrail.

Durant ses études il continue de temps à autre à collaborer avec son père à la création et la restauration de vitraux[1].

Maintes expériences professionnelles très diverses, parmi lesquelles la direction d’entreprises, ne lui apportent pas les satisfactions correspondant à ses aspirations. Il cesse alors ses activités et reprend des études en électronique. Il obtient les diplômes d’ingénieur du son et de technicien régisseur lumière dans le spectacle. « De ce cheminement, découle aujourd’hui toute la liberté que l'on retrouve dans son expression artistique », estime Jung-Chou Lin[2].

Yves Jumeau en autodidacte, se consacre pleinement au travail du verre, dans une nouvelle voie, celle du volume, celle de la sculpture. À partir de mai 1984 son travail est exposé (Palais des Congrès du Mans, de Vittel,...), ses œuvres apparaissent pour la première fois dans les galeries en 1986 (Galerie Art Objet Angoulème, Galerie Artitude Paris)[3].

Yves Jumeau explore plusieurs domaines de l'art contemporain. Il réalise des sculptures, des installations, des évènements (Tree of knowledge est mort[4], A ma Lulu forever[5],...), mais il contribue aussi à l'éclairage pour le cinéma d'art et essai. Spécialiste de la pâte de verre, ses oeuvres utilisent des médiums tel que: le métal, le bronze, le plâtre, tissus, environnement sonore, clichés radiographiques, etc.

« Du très petit, passons au gigantisme, avec les projets monumentaux de décors en verre pour place publique. Car la créativité d'Yves Jumeau n'a pas de bornes, il nous montre des statues, des visages, de plusieurs mètres de haut, soutenus par une armature intérieure en tubes inoxydables, dignes de la statue de la Liberté. » considère Christian Germak[6].

Cristallisation Modifier

Son travail de cristallisation, dès début 2008, est un point de rencontre avec les concepts des ready-made de Marcel Duchamp. Le concept de cristallisation de Yves JUMEAU consiste à recouvrir tout objet emblématique de cristaux de verre, créant ainsi une sorte de gangue à la fois expression du temps qui passe, mais aussi protection. L'objet ainsi pétrifié est plongé dans "une sorte de fixation du temps et de l'espace".

« L'art d'Yves Jumeau est une manière de s'approprier les objets, les concepts, les environnements; de les absorber, les phagocyter pour nous les livrer dénués de leur fonction et de leur temporalité. Leur valeur symbolique est ainsi protégée semble-t-il pour l'éternité », considère Hsu.[7]

Rolls-Royce, objets vestimentaires, objet d'art, etc. sont des supports privilégiés de cristallisation.

Bibliographie Modifier

  • Janine Bloch-Dermant, Le verre en France, les années 1980, France, 1988 
  • professeur Philippe, Sculptures contemporaines en cristal et verre en Europe, Luxembourg, Général de banque, 1989 
  • professeur Philippe, Sculptures contemporaines en cristal et en verre des pays de la Communauté européenne, Luxembourg, Général de banque, 1992 
  • anglais Charles Bray, Dictionary of glass, Angleterre, A&C Black, 1995 (ISBN 0-7136-4008-1) 
  • professeur Philippe, Sculptures contemporaines en cristal et en verre des 15 pays de l'Union européenne, Luxembourg, Général de banque, 1996 
  • professeur Philippe, Sculptures contemporaines en cristal et en verre de 17 pays entre méditerranée et nord baltique, Luxembourg, Fortis Banque, 2000 
  • Jung-Chou Lin, From shadow to light, from the past to the future, Taiwan, Hsinchu Art Museum, 2002 (ISBN 957-01-1685-4) 

Lien externe Modifier

Notes Modifier

  1. français professeur Philippe 1992, p. 89 à 91
  2. français Jung-Chou Lin 2002, ?
  3. français Janine Bloch-Dermant 1988, p. 49-50
  4. français, J-F.H., « On achève bien les idées..., Salvador Dali n'aurait pas renié la cérémonie loufoque qui s'est déroulé samedi devant le Palais des Congrès de la ville du Mans. », Ouest-France, 25 mai 1993
  5. français « Cachez ce phallus que je ne saurais voir... », Ouest-France, 16 mai 1994
  6. français Christian Germak, Arts actualités magazine, novembre 1997
  7. français Hsu, Megasun Inter, octobre 2008

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard