FANDOM


Opera de Lyon France 002

Mise en lumière de l'opéra de Lyon

395px-SonyCenterAtNight

Le Sony Center de nuit, à Berlin

Yann Kersalé, né à Paris le 17 février 1955, est un plasticien lumière français.

BiographieModifier

Issu d'une lignée de marins de Douarnenez[1], il passe une partie de son enfance dans cette ville, et entre aux Beaux-arts de Quimper en 1972, dont il sort en 1978 titulaire d'un diplôme national supérieur d'expression plastique[2].

Après avoir éclairé plusieurs spectacles, il se spécialise dans la mise en lumière architecturale, en en devenant le précurseur français[3].

Au début des années 80 sur la tour de Fourvières, à Lyon, comme prototype pour la Tour Eiffel, puis en juin 1984, sur le haut-fourneau numéro 3 de la Société métallurgique de Normandie à Caen, et en 1987, sur l'illumination éphémère de la verrière du Grand Palais,[4].

À la fin des années 1980, Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire lui commande une installation éphémère. Kersalé le convainc de créér un véritable spectacle permanent, aboutissant en 1991 à la Nuit des docks[5]. En 1994, il réalise à Cherbourg des lampadaires en forme de mats, dont la lumière varie du bleu au vert, selon le niveau des eaux et l'amplitude des marées[5].

En 1993, il s'occupe de l'illumination de la verrière de l'Opéra de Lyon conçue par Jean Nouvel. Il renouvèle cette collaboration en 2003 pour la Tour Agbar à Barcelone et le musée du Quai Branly de Paris. Il travaille également avec Helmut Jahn sur le Sony Center à Berlin, et les aéroports de Bangkok et de Chicago[6].

Il travaille également sur les ponts de Fragnée à Liège, Pont de Normandie, et pont de Québec, sur l'Opéra Bastille à Paris, le Tunnel sous la Manche à Calais, la Basilique de Saint-Denis.

Notes et référencesModifier

  1. Lumière Matière, Altitudes n°11, avril-juin 2006
  2. Nuits des docks, www.mairie-saintnazaire.fr
  3. The French light touch, www.mondiale.co.uk
  4. Philippe Curval, Yann Kersalé, Hazan, 1994
  5. 5,0 et 5,1 Yann Kersalé montreur d'ombres Le Monde 2, n°123, 14 juin 2006
  6. « Yanne Kersalé », Dossier de presse de L'art dans la ville, Communauté Nice-Côte d'Azur

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Paul Curnier, Henri-Pierre Jeudy, Monique Sicard, Yann Kersalé, interviews de Yann Kersalé par Éric Germain. Paris : Norma, 2003
  • Philippe Curval, Yann Kersalé, suivi de Paul Virilio, L'instant lumière. Paris : Hazan, 1994
  • Jean-Louis Pradel, Yann Kersalé : lumière matière. Paris : Ed. Bàs, coll Archipel, 1990

Lien externeModifier


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Yann_Kersalé. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard