FANDOM


<td colspan="2">

<tr>


<td class="navigation-only" colspan="2" style="border-top: 2px #7DA7D9 solid; font-size: 80%; background:inherit; text-align: right;">modifier Consultez la documentation du modèle</td>
Vladimir Veličković
Vladimir Veličković en 1997.
Naissance {{{date_de_naissance}}}

Vladimir Veličković, né le 11 août 1935 (1935-08-11) (81 ans) à Belgrade (Yougoslavie), est un peintre, dessinateur et graveur yougoslave. Il vit et travaille à Paris.

Biographie Modifier

En 1960, Vladimir Veličković sort diplômé de l’école d’architecture de Belgrade. Il se destine en fait à la peinture et, en 1962-1963, travaille dans l'atelier de Krsto Hegedušić à Zagreb. Il réalise sa première exposition personnelle en 1963.

Après son prix de la Biennale de Paris, en 1965, il s'y installe l'année suivante ; il vit encore aujourd’hui à Paris. Il est avec Dado et Ljuba Popović, artistes de la même génération, l'un des trois principaux peintres yougoslaves à être venu en France. Il est révélé au grand public en 1967 avec une exposition à la galerie du Dragon à Paris et devient associé au mouvement de la figuration narrative.

En 1972, Veličković représente la Yougoslavie à la Biennale de Venise.

De 1983 à 2000, il est chef d’atelier à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Œuvre Modifier

Modèle:Refsou, des atrocités commises par les nazis en Yougoslavie, Vladimir Veličković exprime, par la peinture, la douleur et la violence de cette mémoire.

Au début des années 1960, il détermine les thèmes qui figureront de manière permanente dans son œuvre. Il peint des hommes ou des animaux (le plus souvent des rats ou des chiens) dont les corps sont confrontés à des situations dramatiques et terrorisantes.

À partir de 1972, il réalise des séries de peintures et de dessins inspirées des photographies d’Eadweard Muybridge (séries des Descentes [1989–1991] et des Crochets [1983–1991]).

Il « tente avant tout de laisser une cicatrice »Modèle:Refsou dans la mémoire du spectateur du tableau.

Prix et distinctions Modifier

Expositions personnelles et collectives (sélection) Modifier

Modèle:Colonnes

Collections publiques Modifier

France Modifier

Europe Modifier

Modèle:Colonnes

Amériques Modifier

  • Brésil
    • Rio de Janeiro, Museo de Arte Moderno
  • Chili
    • Santiago de Chili, Museo de Arte Moderno
  • Venezuela
  • États-Unis
    • Chicago, Institute of Contemporary Art
    • Humlebeak, Louisiana Museum
    • Los Angeles, Lannan Foundation
    • New York, Museum of Modern Art
    • Tampere, Sara Hilden Foundation
    • Washington, Bibliothèque du Congrès

Asie Modifier

  • Iran
    • Téhéran, Museum of Modern Art
  • Japon
    • Yagamata, Museum Kennristu

Bibliographie Modifier

  • Jean-Louis Ferrier (dir.), Vladimir Veličković, Paris, éditions Pierre Belfond, 1976
  • Le Mensonge - Chronique des années de crise, Ed. Encres, 1978 (ISBN 9782862220055)
  • Marc Le Bot, Vladimir Veličković, essai sur le symbolisme artistique, Paris, éditions Galilée, 1979
  • Alain Gutrharc, Alin Avila et Vladimir Vélickovic, Vladimir Veličković, éditions Autrement/Arts, 1983
  • Alin Avila, Atelier / Dessins de V. Veličković, photographies de Claude Bricage, éditions Aréa, 1986
  • Miodrag B. Protic, Zoran Krisnik, Marc Le Bot, Danilo Kis, Vladimir Veličković, Beograd, Ljubljana, éditions Prosveta- Mladinska Knijga, 1986
  • Marcelin Pleynet, Vladimir Veličković, éditions Navarra, 1991
  • Alain Jouffroy, Vladimir Veličković, dessins 1957-1979, Paris-Lausanne, éditions Acatos, 1996
  • Alain Jouffroy, Vladimir Veličković, dessins et œuvres sur papier 1980-1997, Paris-Lausanne, éditions Acatos, 1998
  • André Velter, Vladimir Veličković, Carnet, Paris, éditions La main parle, 2000
  • Michel Onfray, Splendeur de la catastrophe. La peinture de Vladimir Veličković, Galilée, 2002
  • Slobodan Lazarevic, Symbole et Suggestion, l’univers des symboles et les symboles de l’univers dans la peinture de Vladimir Veličković, Belgrade, éditions Astimbo, 2003
  • Michel Onfray, Karton, Paris, Thalia Édition, 2008
  • Évelyne Artaud (interview), Zako Vijatovic (photos), L'Atelier de Vladimir Veličković, Thalia Édition, 2010
  • Bernard Noël, Velickovic : Peinture 1954-2012, [monographie], Gourcuff Gradenigo / Galerie Samantha Sellem, 483 pages, avril 2013
  • Le charnier des possibles[2], poème de François Xavier, avec quatre dessins de Vladimir Veličković, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2013
  • Évelyne Artaud, Georges Leroux, Isabelle de Mévius, poèmes de Dario de Facendis et Fernand Ouellette, Vladimir Velickovic, [catalogue de l'exposition présentée au 1700 La Poste du 21 mars au 21 juin 2015], Les Éditions de Mévius, 2015, 119 p.

Notes et références Modifier

  1. Élu à l'Académie des beaux-arts le 7 décembre 2005 au fauteuil de Bernard Buffet.
  2. Modèle:Présentation en ligne.

Liens externes Modifier

Modèle:Autorité

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard