Fandom

Art contemporain

Rémi Blanchard

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Rémi Blanchard, né en 1958 à Nantes et décédé accidentellement à Paris en 1993 est un peintre français.

Membre de la « figuration libre », premier mouvement en France à avoir réconcilié l’art contemporain et le grand public, Rémi Blanchard fait partie des artistes de la même génération que Keith Haring, Jean-Michel Basquiat et Kenny Scharf.


BiographieModifier

Rémi Blanchard a 10 frères et sœurs.Sa peinture s'inspire notamment de ces souvenirs d’enfance, de famille nombreuse, de vacances : camping, caravane, vie de bohême. Il fait des études de mécanique puis à la fin des années 1970 s’inscrit à l’École des Beaux-Arts de Quimper où il y rencontre Bernard Lamarche-Vadel (professeur de culture générale), Catherine Viollet, Hervé Perdriolle, Yann Kersalé ou encore Bruno Carbonnet (étudiants)

Il s’installe au début des années 1980 à Paris, d’abord dans l’appartement de Bernard Lamarche-Vadel (rue Charles Divry), puis dans l’atelier de Bernard Frize et enfin emménage dans son propre atelier situé dans des anciens entrepôts le long du canal de l’Ourcq. Entrepôts qui seront réduit totalement à l’état de cendres à l’occasion d’un incendie détruisant également sa collection personnelle et toutes ses archives. Il expose dés 1981 à New York chez Holly Solomon. New York où il séjournera huit mois en 1985. En 1984, il fait partie d’une exposition de groupe, précédant de quelques mois celle organisée par Otto Hahn et Hervé Perdriolle au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (Figuration Libre “France-USA” (Keith Haring, Jean-Michel Basquiat, Kenny Scharf, Crash (John Matos), Tseng Kwong Chi, Robert Combas, François Boisrond, Louis Jammes, Rémi Blanchard, Hervé et Richard Di Rosa. ARC, Musée d'art moderne de la Ville de Paris, 1984), organisée par Tseng Kwong Chi au centre d’art contemporain de Pittsburgh, expositions regroupant artistes français et américains de la même génération (« New Attitudes, Paris/New York », Scharf, Jammes, Blanchard, Haring, Tseng Kwong Chi, Dan Friedman, Hervé Di Rosa et Samantha McEwen, Center for the Arts, Pittsburgh, été 1984).


Il est le premier artiste de la figuration libre à exposer à la galerie Yvon Lambert en 1982. En 1983-1984, il vit avec Samantha McEwen à New York. De 1982 à 1993, il expose et séjourne régulièrement à San Francisco (influences de Kerouac, des Beatniks, …) et au Japon (deux de ses dernières compagnes et muses sont japonaises). De retour d’un séjour au Japon, il meurt d’une overdose en 1993 à Paris.

L’œuvre de Rémi Blanchard occupe une place à part. Si la haute et la basse culture se mélange allègrement dans son œuvre comme dans celle de ses amis artistes de la même génération, c’est l’idée du nomadisme qui caractérise son éthique et son esthétique. Etrangement, la ville y est absente. Au mieux elle offre ses fenêtres comme autant de regard ouvert sur l’ailleurs. Tout comme celle de Miro, l’œuvre de Rémi Blanchard est autant celle d’un peintre que celle d’un poète.

Ses influences : Gustave Courbet, Douanier Rousseau, Fernand Léger, et Miro ( peinture = poésie).


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Rémi_Blanchard. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard