Fandom

Art contemporain

Mircea Cantor

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Mircea Cantor (né en 1977 à Oradea, en Roumanie) est un artiste contemporain apprécié pour sa subtile critique de la société contemporaine[1].

Biographie Modifier

Mircea Cantor a fait des études à l'Université d'art de Cluj et à l'École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole. L'artiste vit à cheval entre Paris et Cluj[2].

Œuvre Modifier

À grande échelle, les travaux de Mircea Cantor témoignent d'une réflexion critique sur les aspects positifs et négatifs de la globalisation. Plus particulièrement, la critique de Mircea Cantor va à l'encontre des différents aspects de la culture et de la société roumaine.

Dans le sillage de Marcel Duchamp, il recourt aux objets Ready-made ou encore à l'iconographie afin d'exposer l'ambiguïté de la vie quotidienne au postmodernisme c'est-à-dire à une époque où l'on témoigne au processus de métissage culturel dû à l'effondrement des différentes frontières (géographiques, symboliques, culturelles etc.)[3]. Les supports d'expression de Mircea Cantor sont très divers : vidéo, animation, sculpture, dessin, peinture et installations[4].

Les effets visuels des œuvres de Mircea Cantor sont souvent ambigus, laissant au récepteur la liberté d'en faire le sens. Les travaux de Cantor ont été inclus dans les collections de plusieurs grands musées tels Museum of Modern Art[5] (New York), de Walker Art Center[6] (Minneapolis), de Philadelphia Museum of Art (Pennsylvania) parmi d'autres.

Mircea Cantor est représenté à Paris par Yvon Lambert[7], à Tel Aviv par Dvir Gallery [8] et à Rome par Magazzino[9].

Une sélection d'expositions solo Modifier

  • More cheeks, than slaps", Le Credac, Ivry sur Seine, France, septembre 2011
  • Heilige blumen (Holy Flowers), Kunsthalle Nuremberg, décembre 2010
  • Klug wie die Schlangen und einfältig wie die Tauben (Wise as Serpents and Innocent as Doves), Museum Abteiberg, Mönchengladbach, juillet 2010
  • Which light kills you, The Common Guild, Glasgow, novembre 2009
  • Tracking Happiness, Kunsthaus Zurich, Zurich, septembre, 2009
  • Seven Future Gifts, Mucsarnok Kunsthalle, Budapest, septembre 2008
  • Ciel Variable, FRAC Champagne Ardennes, Reims, France, 2007
  • The Title Is the Last Thing, Philadelphia Museum of Art, 2006
  • Born to be Burnt, Gamec, Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea di Bergamo, 2006
  • Deeparture, Yvon Lambert Gallery New York, 2005
  • Dvir Gallery, Tel Aviv, 2005

Une sélection d'expositions de groupe Modifier

  • Promesses du passe, Centre Pompidou, Paris 2010
  • Art for the world at World Expo Shanghai, Shanghai China, 2010
  • Barock MADRE, Napoli 2009
  • The world is yours, Louisiana Museum of Modern Art, Denmark, 2009
  • Universal code, The Power Plant, Toronto, 2009
  • La Force de l'art 02, Grand Palais, Paris, 2009
  • 28th Bienal de São Paulo, Brazil, 2008
  • Brave New Worlds, Walker Art Center, Minneapolis, USA, 2007
  • Airs de Paris, Centre Pompidou, Paris, France, 2007
  • Power Play Artpace, San Antonio, USA, 2007
  • 4th Berlin Biennial for Contemporary Art, Berlin, 2006
  • Bienal Internacional de Arte Contemporáneo de Sevilla, 2006
  • Irreducible, Contemporary Short Form Video, 1995–2005, CCA Wattis, San Francisco, 2005
  • Quick-sand, De Appel, Amsterdam, 2004
  • 50ème Biennale de Venise - section Clandestine, 2003

Notes Modifier

  1. Cet articel est partiellement traduit de l'article homonyme de la wp:en.
  2. Ziua de Cluj consulté le 28 déc. 2010
  3. Demos, T.J. "Mircea Cantor: The Title is the Last Thing". Philadelphia: Harper Perennial, 2006
  4. Art Net Info
  5. Moma link to artists site
  6. Walker Art Center
  7. Mircea Cantor at Yvon-Lambert.com
  8. Mircea Cantor at Dvir Gallery
  9. [1]

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard