Fandom

Art contemporain

Martin Kippenberger

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Martin Kippenberger (né le 25 février 1953 à Dortmund et mort le 7 mars 1997 à Vienne) était un peintre, un artiste d'installation, un artiste de performance, un sculpteur et un photographe allemand.

BiographieModifier

De 1972 à 1976 il étudie à l'Modèle:Lien. Il déménage ensuite à Florence. En 1977, il fait la connaissance de Werner Büttner, Albert et Markus Oehlen. En 1978, il déménage à nouveau pour s'installer à Berlin. Avec Gisela Capitain, il fonde, en 1978 à Berlin, le "Kippenbergers Büro", où il montre des expositions de jeunes artistes. En même temps, il devient le directeur du légendaire club Modèle:Lien. En 1980, il s'installe à Paris. En 1984 il entre dans le groupe d'artistes Lord Jim Loge (les fondateurs de celui-ci étaient avec Kippenberger, Jörg Schlick, Albert Oehlen, Wolfgang Bauer ; leur slogan : « Personne n'aide personne »). En 1988, il participe à la biennale de Venise. En 1989, naissance de sa fille Helena Augusta Eleonore. En 1992, il enseigne à la Hochschule (École des Beaux-Arts) de Cassel. En 1996, il reçoit le Käthe-Kollwitz-Preis. En 1997, il participe à la Documenta X de Cassel et à l'exposition Skulptur.Projekte de Münster. En 2003, il représente, à titre posthume, l'Allemagne avec Candida Höfer à la 50ème biennale de Venise.

Kippenberger veut ouvrir de nouveaux points de vue par ses installations et images ironiques, provocantes et en partie absurdes. Son travail peut être rattaché aux Nouveaux Fauves.

La Tate Modern a organisé du 8 février au 14 mai 2006, la première grande rétrospective du travail de Martin Kippenberger, en Grande-Bretagne. Un choix de l'abondante création de Kippenberger pouvait être vue au musée de Londres, entre autre Selbstportraits (Autoportraits) (1988) et de nombreux dessins de la série des papiers à lettres d'hôtel. L'exposition a eu lieu ensuite au Modèle:Lien, à Düsseldorf.

Une de ses oeuvres, représentant une grenouille crucifiée, a fait scandale à Bolzano, dans le Nord de l'Italie, région très catholique, durant l'été 2008. Un élu local en est allé jusqu'à une grève de la fin pour exiger le départ de l'oeuvre considérée par ses détracteurs comme blasphématoire ; alors que des manifestations pour exiger le respect de la liberté d'expression ont eu lieu, les banderoles arborant «Salviamo la rana !» («Sauvons la grenouille !»).

Travaux/projets (sélection)Modifier

  • En 1984, il peint : "Ich kann beim besten Willen kein Hakenkreuz entdecken" (Je ne peux pas découvrir de croix gammée avec la meilleure volonté) (160 x 133 cm)
  • Metro-Net[1] : avec ce projet, un système de métro global devrait être établi, se composant seulement des maquettes des entrées et des puits d'aération avec des bruits de métro et des ventilateurs produisant des flux d'air. La première station du Metro-Net de Kippenberger a été ouverte, en 1993, sur l'île grecque de Syros. D'autres sorties ont vues le jour à Dawson City (Canada), pendant la documenta X en 1997 à Cassel et pendant l'exposition Skulptur.Projekte à Münster.

Expositions (sélection) Modifier

  • 12 février 1999 - 25 avril 1999 : Martin Kippenberger - Selbstbildnisse, The Happy End Of Franz Kafka's "Amerika", Sozialkistentransport, Laternen etc., Deichtorhallen, Hambourg
  • 5 mars 2005 - 30 avril 2005 : Martin Kippenberger - Self Portraits, Luhring Augustine, New York
  • 8 mai 2005 - 23 avril 2005 : Martin Kippenberger, Gagosian Gallery Madison, New York
  • 8 février 2006 - 14 mai 2006 : Martin Kippenberger, Tate Modern, London
  • 26 mai 2006 - 27 aout 2006 : Martin Kippenberger / Dieter Roth, Hauser & Wirth, Londres
  • 10 juin 2006 - 10 septembre 2006 : Martin Kippenberger, Kunstsammlung, Düsseldorf
  • 29 septembre 2006 - 21 janvier 2007 : Martin Kippenberger, Das Städel, Francfort
  • 15 octobre 2006 - 1er janvier 2007 : Eye on Europe - Prints, Books & Multiples, 1960 to Now, Museum of Modern Art, New York

Collections publiquesModifier

AllemagneModifier

AutricheModifier

BelgiqueModifier

DanemarkModifier

EspagneModifier

FranceModifier

  • FRAC - Picardie, Amiens

ItalieModifier

NorvègeModifier

SuisseModifier

Royaume UniModifier

USAModifier

FilmModifier

  • Kippenberger - Der Film ; Allemagne/Autriche 2005; Réalisation : Jörg Kobel

Bibliographie Modifier

  • Manfred Hermes, Martin Kippenberger (Collector´s Choice. Künstlermonographien Friedrich Christian Flick Collection Band 4). Édition : Friedrich Christian Flick Collection, Dumont Verlag, Cologne 2005, (ISBN 3-832-17541-5)
  • Kippenberger sans peine - Kippenberger leicht gemacht, Conversations avec Daniel Baumann et Jutta Koether accompagnées de « clichés de reconnaissance ». 1997 MAMCO - Série écrits d'artistes

édition bilingue (français / allemand) (ISBN 2-940-15903-3)

Liens externes Modifier

  1. Metro-Net
  2. anglaisExposition à la Tate Modern, 2006
  3. Presseschau zur Dokumentation KIPPENBERG - DER FILM sur film-zeit.de
  4. Fiche du MAMCO, Genève

Notes et références Modifier

  1. MetroNet

SourcesModifier

de:Martin Kippenberger

en:Martin Kippenbergernl:Martin Kippenberger ro:Martin Kippenberger

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard