Fandom

Art contemporain

Jean-Pierre Le Boul'ch

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « art contemporain » n’est pas défini.
[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres art contemporain]] <td colspan="2">

<tr>


<td class="navigation-only" colspan="2" style="border-top: 2px #7DA7D9 solid; font-size: 80%; background:inherit; text-align: right;">modifier Consultez la documentation du modèle</td>
Jean-Pierre Le Boul'ch
Jean-Pierre Le Boul'ch Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain.
Naissance {{{date_de_naissance}}}

Jean-Pierre Le Boul'ch est un peintre français, né le 10 mars 1940 à Toulon et décédé le 10 janvier 2001.

Biographie Modifier

1956 : Études à l'École des Beaux-arts de Toulon

1957 : Il quitte Toulon pour Paris, où il devient le secrétaire de Pierre Guegen qui lui permet de rencontrer un très grand nombre d’artistes célèbres.

1963 : Première exposition personnelle à Paris.

1963/1969 : Travail axé essentiellement sur le collage qu’il transpose à l'aérographe sur toile. Femmes, Faits divers et guerres sont ses sujets.

1968 : Fonde la revue Chorus avec Pierre Tilman, Franck Venaille, Daniel Biga et Claude Delmas.

1972 : Amalgames des images de la guerre du Viêt Nam à celles de 14/18 (La guerre de 14/72). Commence la série des « Annie »

1973 : Réalise Instant, court métrage où il se met en scène avec Aurore Clément. S’ensuit une série de tableaux : Aurore

1976/1977 : Un film (Toujours demain, toujours ailleurs) et une suite de toiles « Thierry » sont des interrogations sur les troubles de l’adolescence. Participe à l’exposition « Mythologie quotidienne 2 » au Musée d’art moderne de la Ville de Paris.

1978 : Biennale de Venise. Série « Aurore »

1981 : A ses nus dans l’atelier se mêlent des images de Boticelli « Mémoire internée ».

1987 : Rétrospective à la maison des arts de Créteil organisée par Alin Avila. Sa maladie se déclare et il cesse de peindre pour se consacrer exclusivement à des collages de pages de magazine dont il efface et détruit les images.

1990 : Expose régulièrement à Area.

1993 : Une cinquantaine d’œuvres rentre dans les collections du musée de Toulon lors de la donation de Alin Avila

1999 : Sur ses papiers collés, il retrouve le geste de la peinture. Sa maladie s’aggrave.

2005/2006 : Exposition rétrospective au musée de Toulon et à la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer

Jean-Pierre Le Boul'ch fut très proche des peintres de la Nouvelle figuration, utilisant les moyens de la photographies notamment comme outil de travail pour la peinture. Travaillant sur le « déjà travaillé », selon sa formule, il développa l’œuvre d'un artiste qui, au-delà des techniques des médias, était avant tout un peintre.

Œuvres (sélection) Modifier

  • Troisième Seconde bleue, 1973-1976, acrylique sur toile, 162 x 150 cm, musée d'art de Toulon
  • Pourquoi t'effaces-tu de ma mémoire, série « Mémoires internées », 1984, acrylique sur toile, 130 x 162 cm, musée d'art de Toulon

Publications Modifier

Bibliophilie Modifier

  • Pierre Tilman, Espace étranglé, illustrations, chez l’auteur, 1967
  • Pierre Tilman, La flûte de Marcus, illustrations, éd. Guy Chambelland, Paris, 1968
  • Pierre Tilman, Maurn, portefolio, éd. Chorus, 1969
  • Jacques-Pierre Amée, Hébuternes, illustrations, éd. Librairie Saint-Germain-des-Près, Paris, 1975
  • Françoise Thieck, La Capture imaginaire, illustrations, éd. Librairie Saint-Germain-des-Près, Paris, 1976
  • Pierre Della Faille, illustrations, Cobalt John, éd. Le Cormier, Bruxelles, 1977
  • Louis Pons (artiste) et Jean-Pierre Le Boul'ch, Coup de plume, éd. Akenaton, Ajaccio, 1990
  • Alin Avila, Céleste, illustrations, éd. Area, Paris, 1991
  • Pierre Tilman, La Rivière du retour, illustrations, éd. Alain Paccoud, 1992
  • Daniel Herrero, L’Œuf de cuir et le petit arbre, illustrations, éd. Area, Paris, 1998
  • Marcel Migozzi, On aura vécu, illustrations, éd. Tello Martius, 1995
  • Delphine Gusto, Parfois le soir en secret, illustrations, éd. Area, Paris, 1998

Textes de l’artiste Modifier

  • Journal, in Jean-Pierre Le Boul’ch, éd. Pernod Mécénat, 1990
  • Lettre à mes amis collectionneurs auxquels je n’écris jamais, éd. Area, 1995
  • Petite conversation sans usage assurée à 100 %, éd. Area, 1997

Sources Modifier

  • Jean-Louis Pradel, Olivier Kaepplin, Jean-Pierre Leboul’ch, éd. Les cahiers de limage n° 02, 1980
  • Louis Pons (artiste), Thèodore Blaise, J. P. B. Jean-Pierre Le Boul’ch, Initiale N°16, 1988
  • Pierre Gegen, Daniel Biga, Jean-Pierre Le Boul’ch, Jean-Pierre leBoul’ch, éd. Pernod Mécénat, 1990 (ISBN 2-7698-06-0)
  • Pierre Tilman, Alin Avila, Rétrospective Jean-Pierre Le Boul’ch 1940-2001, musée de Toulon, Villa Tamaris-Centre d’Art éditeurs (ISBN 2-905076-50-X)

Lien externe Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard