FANDOM


Jean-Michel Alberola, artiste français né en 1953 à |Saïda (Algérie), vit et travaille à Paris. Depuis 1982, il est représenté par la Galerie Daniel Templon à Paris.

Expositions personnelles Modifier

1982

  • Suzanne et les vieillards , galerie Daniel Templon, Paris.
  • Bonlow Gallery, New York, États-Unis.

1983

  • Foire de Stockholm, Suède (Daniel Templon)
  • Galerie Raab, Berlin, R.F.A.
  • Engström Gallery, Stockholm, Suède
  • Foire de Venise, Italie (Daniel Templon)

1984

  • Suzanne et les vieillards, galerie Daniel Templon, Paris
  • Les images peintes1978-83, galerie municipale de Saint-Priest, musée des Beaux-Arts du Havre, abbaye de Fontevraud
  • Remake, galerie Kaj Frosblom, Helsinki et galerie Grafiart, Turku, Finlande
  • Présentation de l'Actéon Invenit, Ghislain Mollet-Viéville , Paris

1985

  • Courir deux lièvres à la fois, Arnolfini Gallery, Bristol, Angleterre
  • Sculptures récentes, galerie Daniel Templon, Paris
  • Présentation du toréador aléatoire, Gimpl Fils Gallery, Londres
  • Participation à la Biennale de Paris .
  • La Peinture, l'Histoire et la Géographie, centre Georges-Pompidou, Galeries contemporaines, Paris

1986

  • De tous les saints (baptême), Institut français, Naples, Italie
  • De tous les saints, musée Cantini, Marseille
  • La Peinture, l'Histoire, la Géographie et le Commerce, Kunsthalle, Düsseldorf
  • Retour d'Afrique, Institut français, Naples, Italie

1987

  • Impressions d'Afrique, association Centre d'art contemporain Passages, Troyes ; musée de la Chaussure, Romans-sur-Isère et Musée Faure à Aix-les-Bains
  • Dérèglements de comptes 1re partie, avec Michel Henochsberg, Frans Hals Museum, Haarlem, Pays-Bas
  • Présentation de l'ex-voto, galerie Pietro Sparta, Chagny
  • Reine de banlieue, château de Saint-Ouen
  • 11 ans après, école des Beaux-Arts de Mâcon
  • Suzanne et les vieillards , galerie Daniel Templon, Paris
  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul, avec Bertrand Lavier et Erik Dietman

1988

  • Diverses considérations concernant la première apparition de B. Gracian à Rouen , chapelle du Lycée Corneille (Rouen)|lycée Corneille et chapelle Saint-Louis à Rouen
  • Exposition-vente, galerie Daniel Templon, Paris

1989

  • Galerie des Beaux-Arts, Bruxelles, Belgique
  • Galerie Catherine Issert, Saint Paul de Vence, avec Bertrand Lavier et Erik Dietman
  • Œuvres récentes, galerie Daniel Templon, Paris

1990

  • Galerie Kaj Forsblom, Helsinki, Finlande, musée des Beaux-Arts, Toronto
  • Galerie Pascuale Trisorio, Naples, Italie
  • Astronomie populaire, musée des Beaux-Arts, Nîmes
  • Galerie Marthe Carreton, Nîmes
  • Galerie Daniel Templon, Paris
  • Galerie Interface, Nîmes

1991

  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul, avec Bertrand Lavier et Erik Dietman
  • Commanderie Saint Jean, musée du Nimègue, Pays-Bas

1992

  • Eric Linard Editions, Strasbourg
  • Les rendez-vous de l'ARC, présentés par Bernard Marcadé , musée d'Art moderne, Paris

1993

  • Galerie Daniel Templon, Paris
  • Avec la main droite, musée d'Art moderne, cabinet d'Art graphique, centre Georges-Pompidou
  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul

1994

  • Ce qu'il reste de l'Impression d'Afrique !, galerie Patrick Martin, Lyon
  • Quelque chose, galerie Knapp, Lausanne

1996

  • Qu'y a-t-il dans les poches du Gilles ?, Fond régional d'art contemporain de Picardie
  • Un groupe de ..., galerie Natacha Knapp, Lausanne

1997

  • Jean Michel Alberola, musée d'Art moderne de la ville de Paris
  • Autour de 39 polaroïds de Georges Perec, commissaire Jacques Poli, école régionale des Beaux-Arts de Rouen
  • Figures et paysages, œuvres du Frac Île-de-France, un choix de Y. Michaud, CRAC Altkirch
  • Version originale sous-titrée, Galerie nationale slovaque, Bratislava
  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul

1998

  • Corpus, galerie Knapp, Lausanne
  • Il parle, je peins, Fond régional d'art contemporain de Picardie
  • Ni pelote, ni poker, musée des Beaux-Arts de Chartres
  • Un air connu, musée d'Art et d'Histoire de Genève
  • Une semaine de vacances, galerie du Grand Wazoo, Amiens

1999

  • Exposition de groupe, galerie Claudine Papillon, Paris
  • Présentation de trois murs peints, galerie Item, Paris
  • Plakate in der Stadt, un projet du FRAC Picardie, Weimar
  • Un parasite, galerie Daniel Templon, Paris

2000

  • Terriblement forain, centre d’art contemporain Passages, Troyes
  • Le voisin, chapelle des Jésuites, Arles
  • Fiac 2000, galerie Item, Paris

2002

  • J’ai l’impression de parler à un mur, galerie Daniel Templon, Paris
  • Je ne m’appelle pas Pierrot, je m’appelle Ferdinand, Institut franco-japonais, Tokyo
  • Galerie Knapp, Lausanne

2003

  • FRAC Picardie

2004

  • Chez Daniel, galerie Daniel Templon, Paris

2005

  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence
  • Galerie Daniel Templon, Paris

2006

  • Les Grands et les Petits, La Verrière Hermès, Bruxelles
  • La Force de l'Art, Paris
  • La Tristesse du Roi, Creil

2007

  • Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence
  • Musée d'art moderne de Saint-Étienne
  • Galerie Daniel Templon "Eclairage en groupe", Paris

2008

Bibliographie SélectiveModifier

  • Le seul état de mes idées 1, « Éditions Ereme », Paris, 2006
  • La Vie de Debord, « item éditions », Paris, 2006.
  • La précision des terrains vagues, « Un, Deux... Quatre Éditions », Saint-Étienne, 2008.

Lien externeModifier


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Jean-Michel_Alberola. La liste intégrale de tous auteurs se trouve dans historique. Cette importation globale a eu lieu avant le 27 avril 2009 à 09:22 (UTC). Après cette date, cette page et la page originale ont pu subir, chacune de leur côté, des modifications divergentes
Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous GNU Free Documentation License.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard