FANDOM


Fichier:FabriceNeaudAngouleme0707.jpg

Fabrice Neaud (né le 17 décembre 1968, à La Rochelle) est un artiste français. Il est notamment connu comme auteur de bande dessinée et notamment pour son Journal.

BiographieModifier

Après un baccalauréat Lettres option Arts plastiques et un Deug de philosophie, il poursuit ses études aux Beaux-Arts jusqu’en 1991.

Fabrice Neaud nourrit alors un projet de bande dessinée autobiographique qui donnera lieu à la publication de Journal (1) en 1996 par l’éditeur Ego comme X, dont il est l’un des membres cofondateurs. Cet ouvrage obtiendra le prix Alph’Art « Coup de cœur » au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 1997. Son projet autobiographique - travail s’inscrivant dans une durée dont l’auteur aime à rappeler qu’elle devrait coïncider avec celle de sa vie (extrait du site des éditions) - connaît depuis une périodicité de parution d'environ deux ans (dernière livraison en 2002), interrompue depuis six ans mais qui pourrait reprendre en 2009. Des récits inédits sont également parus dans le collectif éponyme de la maison d’édition Ego comme X ainsi que dans la revue Bananas.

Par son ampleur et son ambition artistique, le travail de Fabrice Neaud est l’une des démarches les plus singulières de l'histoire de la bande dessinée. Il a reçu le Prix spécial pour le prix littéraire Georges en 2000 pour Journal (III), ainsi que le prix Petit Robert en 2002 pour l’ensemble de son œuvre, lors du Festival de Saint-Malo (Quai des Bulles).

Entre mai 2005 et janvier 2006, Fabrice Neaud derrière le pseudonyme d'Augustin a tenu un blog sur Internet, intitulé Du retrait du monde. La publication en recueil, sous le titre Le retrait du monde avait été annoncée dans la collection Littérature d'Ego comme X en janvier 2007... mais semble désormais reportée sine die.

Œuvres publiéesModifier

Albums de bande dessinéeModifier

  1. Février 1992 – septembre 1993, 1996.
  2. Septembre 1993 – décembre 1993, 1998.
  3. Décembre 1993 – août 1995, 1999.
  4. Les riches heures, 2002.
  • Quatre pages dans Vampires, Carabas, 2002.
  • Douze pages dans Neaud/Squarzoni/Mussat, Ego comme X/La Maison des auteurs, 2004, album hors commerce en collaboration avec Xavier Mussat et Philippe Squarzoni.
  • Dix pages dans Sexes - Images, pratiques et pensées contemporaines , Beaux Arts Magazines éditeur, 2004.
  • « La cité des arbres », dans Japon, Casterman, coll. « Écritures », 2005.

Bandes dessinées (revues)Modifier

  • Récit sans titre dans Ego comme X n° 1, Ego comme X, 1994.
  • « Samedi 2 avril 1994 », dans Ego comme X n° 2, Ego comme X, 1995.
  • « De petites choses », dans Bananas n° 1, Bananas BD, 1995.
  • « Mercredi 16 février 1994 », dans Bananas n° 2, Bananas BD, 1995.
  • « Credo », dans Bananas n° 3, Bananas BD, 1995.
  • « Du crime (1) », dans Bananas n° 4, Bananas BD, 1995.
  • « Du crime (2) », dans Ego comme X n° 3, Ego comme X, 1995.
  • « Petit archivage d'une culture quotidienne – Du 7 mars 96 au 17 juin 96 », dans Ego comme X n° 4, Ego comme X, 1996.
  • « Première tentative de journal direct », dans Ego comme X n° 5, Ego comme X, 1997.
  • « Émile – du printemps 1998 à aujourd'hui (histoire en cours) », dans Ego comme X n° 7, Ego comme X, 2000.
  • « Comics history X (une brève histoire de la bande dessinée) », dans Beaux Arts magazine, hors série « Qu'est-ce que la BD ? Aujourd'hui », janvier 2003.
  • « Outrages », dans Technikart n° ?, été 2003.
  • « Matisse Picasso », dans Bang ! n° 1, hiver 2003.
  • « J'appelle à un octobre rouge », dans Beaux-Arts Magazine, hors série « 32 bandes dessinées inédites pour 2004 », décembre 2003.
  • « Andy Warhol l'œuvre ultime », dans Beaux-Arts Magazine n° 249, mars 2005.
  • « Le signe (désormais) décore », dans Beaux-Arts Magazine n° 250, avril 2005.
  • « Bernard Stiegler à l'Ircam », dans Beaux-Arts Magazine n° 252, juin 2005.
  • « Les gros bras », dans Bang ! (nouvelle formule) n° 2, juin 2005.
  • « Journal », dans Bananas (nouvelle série) n° 1, printemps 2006.
  • « Cana gioconda », dans Beaux-Arts Magazine n° 253, juillet 2005.
  • « Jean Nouvel », dans Beaux-Arts Magazine n° 256, octobre 2005.

ExpositionsModifier

Exposition Les Tendances de la Bande Dessinée francophone - Salon de la bande dessinée d’Angoulême 1995, Exposition pour la sélection des Alph’Art Coup de Cœur - Salon de la BD d’Angoulême 1997, Exposition itinérante Dix Semblables, commencée au Festival de la BD de Colomiers en 1998, Exposition à Comic’Art, Festival de la bande dessinée de Rome - mai 1999, Exposition au Festival Rétine à Albi 2000, Exposition au Salão Lisbõa (Festival BD indépendante de Lisbonne) 2000, Exposition-vente d’originaux à Rablay-sur-Layon, village d’artistes 2001, Festival du livre de Montréal - novembre 2000, Exposition Fabrice Neaud à la galerie Art Link et exposition « Nouvelle Manga », Tokyo - octobre 2001, Festival Illico à Kingersheim et Exposition à la librairie Comix Shop à Bâle. Exposition ego comme X, 10 ans à la Maison des auteurs, présentation à Paris en octobre 2004, puis à Angoulême le 4 décembre 2004

LienModifier

Son actualitéModifier

Dans le 3e et dernier numéro de L'Éprouvette (L'Association, janvier 2007), un dialogue de 20 pages intitulé Autopsie de l'autobiographie entre Jean-Christophe Menu et Fabrice Neaud, où ce dernier évoque les difficultés présentes, à la fois de sa propre création, et du "genre" qu'il a largement contribué à populariser : la bande dessinée autobiographique.

en:Fabrice Neaud

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard