Fandom

Art contemporain

Daniel Firman

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Daniel Firman plasticien contemporain français, né en 1966 à Bron.

La production de Daniel Firman présente aussi bien des sculptures grandeur nature obtenues par moulage que des installations de néons de couleur.

Daniel Firman est représentatif d'une nouvelle génération qui veut faire tomber du mur l'œuvre d'art et désacraliser la sculpture. Pour cela il l'allonge par terre dans l'idée de renvoyer à l'angoissante condition de l'humain.

Daniel Firman s’emploie à définir une position qui relève globalement de la sculpture dans une conception élargie, en privilégiant le rapport entre le corps et son espace environnemental. Cette attitude prend acte de toutes les réflexions qui ont été menées avant lui sur le processus et le matériau mais établit également une distance radicale avec ce qui pourrait le ramener aux lois d’un genre. Il construit ainsi, pièce après pièce, une méthode d’investigation et de production qui lui permet simultanément d’explorer les conditions de sa propre dynamique constitutive, principalement à partir des effets de projection de son propre corps.

La notion esthétique ne peut trouver sa place que dans l’évaluation d’une lisibilité et d’une justesse qui résultent de l’adéquation entre le matériau, le geste constructif, le propos qui l’a engagé et l’épreuve sensorielle qui l’a porté jusqu’à son achèvement. L’artiste utilise d’une grande diversité d’outils : du plus primaire, celui de la performance et du modelage, au plus distancié, la photographie, l’image électronique, le tube au néon et du plus solide, au plus matériellement ténu, la délocalisation d’un son. Tantôt c’est l’architecture qui est remodelée, par le corps en mouvement (Appartement/Galerie – Plan mémoire E, 1998), tantôt le corps, assigné à une place strictement déterminée, définit lui-même les limites de son propre espace (Mouvement, 1998).

Mouvement, 1998, réalisée lors d’une résidence à Moly-Sabata, s’élabore au cours d’une longue performance dans laquelle l’artiste cerne peu à peu son espace vital d’une paroi de terre humide, jusqu’à se trouver totalement inclus dans une espèce de cocon. Habitacle façonné autour du corps érigé, qui donne une forme concrète et close à la périphérie, aux confins de l’espace tactile. À son premier stade, la sculpture est donc interne. La deuxième étape, celle du moulage, consistera à la révéler sur une forme externe. Processus d’inversion : la forme pénétrable constituée par la poussée intérieure, devient une forme close qui ne peut plus se percevoir que de l’extérieur. Un objet énigmatique que nous ne pouvons plus pénétrer, mais qui nous révèle simultanément un dehors et un dedans. Celui de l’espace investi par le corps, mais aussi celui sur lequel est bâti le corps.

Sculpture visuelle et sonore, Gathering, 2000, autoportrait de l’artiste en sculpteur, s’inscrit dans une réflexion récurrente de Daniel Firman sur le double mouvement “rassemblement-dispersion” (en anglais, Gathering-Scattering) qui est lié à la respiration, à la danse et au rapport du corps dans son environnement immédiat. Le corps agit ici comme un aimant, il rassemble autour de lui (comme la gaine du trichoptère) les outils (prolongement des membres) qui lui permettent de modeler le monde qui l’entoure et le cerne.

Principales expositionsModifier

  • 1995 Galerie Patrick Martin, Lyon.
    • Espace d'Art Contemporain de la ville de Paris.
  • 1997 Simone Decker, Philippe de Gober, Daniel Firman, Frac Bourgogne, Dijon.
  • 1998 Entracte, Espace d’art contemporain de la ville de Paris, Paris.
    • Jeux de genre (collection de la ville de Paris), Espace Electra, Paris.
  • 1999 La Napoule Art Foundation, Château de La Napoule, Mandelieu
  • 2000 Scattering / gathering, La Napoule Art Foundation, château de la Napoule, Mandelieu La Napoule.
    • Correspondant / correspondance, la Chambre Blanche, Québec,Canada.
    • Transfert, art dans l’espace urbain, Bienne, Suisse.
  • 2001 Ibilerak, Las representaciones del andar, au Koldo mixtelena kulturunea, Donostia San Sebastian, Espagne.
    • Qui est là?, Abbaye du Ronceray, Angers.
    • Coupé-collé, curator Yannick Miloux, Frac Limousin.
  • 2002 OAP en 3 zones, Abbaye st André, Centre d’art contemporain de Meymac.
    • Dé-modélisation, Galerie Barnoud, Dijo
  • 2003 Extra!, Swiss Institute, curator M.O.Walher, New-York,Etats-Unis.
    • 10 Familles, 10 artistes + si affinité, Commisaire Patrick Tarres, Pascal Pique, Fiac.
    • L’état des choses, Musée des Beaux-Arts de Nantes.
  • 2004 Liquid cristal, Espacio Sin Titulo, Galerie Cano (estudio), Madrid.
    • Danse le en déflexion, Galerie Alain Gutharc, Paris.
    • Co-intégral, Caisses des Monuments historiques du Languedoc-Roussillon, Cité de Carcassonne, Forteresse de Salses, Cité médiévale d’Aigues-Mortes, FRAC Languedoc-Roussillon.
  • 2005 Fiac 2005, Galerie Alain Gutharc
    • Push-pull, Ecole municipale des Beaux-arts/ Galerie Edouard Manet, Genevilliers.
    • Galerie Artra, Milan.
  • 2006 Biennale Art Grandeur Nature, curator Eric Joly, Blanc-Mesnil.
    • “Chauffe Marcel“, curator Emmanuel Latreille, Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier.
    • Super nova, Domaine de Pommery, curator Judicaël Lavrador, Reims
  • 2007 La masse grave, Galerie Alain Gutharc, Paris
    • Dérive, Fondation d’entreprise Paul Ricard, Paris
    • Foire de Bruxelles 2007, stand Galerie Alain Gutharc
    • Portraits et figures dans la création contemporaine, Musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saöne
  • 2008 Wûrsa ( à 18 000 kilomètre de la terre), Palais de tokyo, Paris
    • Daniel Firman, siège d’arte, en partenariat avec le FRAC alsace, Strasbourg
    • La dégelée Rabelais FRAC Languedoc-Roussillon, Château d’O, Montpellier et Cité d’Aigues-Mortes Centre des Monuments Nationaux
    • Less is less, more is more that’s all, Capc Centre d’Art Contemporain, Bordeaux
    • Regarde de tous tes yeux, regarde Musée des Beaux-arts de Nantes
  • 2009 SSHH, biennale de Venise*
    • VS, boutique Louis Vuitton , Artyvitrine, Lyon
    • Le sort probable de l’homme qui avait avalé le fantôme, La Conciergerie
    • The Hidden Land gallery Nettie Horn, London
  • 2011 Tous en piste au centre départemental d'art contemporain de Chamarande (Essonne)

Présence dans les collectionsModifier

  • Fonds National d’Art Contemporain.
  • Fonds Régional d’Art Contemporain du Languedoc-Roussillon.
  • Fonds Régional d’Art Contemporain de Bourgogne.
  • Fonds Municipal d’Art Contemporain de Paris.
  • Fonds Photographique de Lyon.
  • Fonds Régional d’Art Contemporain de Provence-Alpes-Côte-d’azur.
  • Fonds Régional d’Art Contemporain du Limousin.


Voir aussi : Site Officiel

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard