Fandom

Art contemporain

Cloud Gate

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Afficher la carte de ce lieu

La Cloud Gate, sculpture urbaine de l'artiste britannique Anish Kapoor située dans le Millennium Park dans le secteur communautaire du Loop à Chicago (États-Unis), réalisé à partir de 2004.

Pièce centrale de l'AT&T Plaza, elle est située au-dessus du Park Grill et adjacente à la Chase Promenade. Elle fut construite entre 2004 et 2006 avec un dévoilement temporaire lors de l'été 2004. Surnommée The Bean (« Le Haricot ») à cause de sa forme, son extérieur consiste en 168 plaques d'acier inoxydable polies soudées entre elles. Elle est haute de 10 mètres, sa base mesure 20 m × 13 m et elle pèse 99,8 tonnes. Son aspect s'inspire du mercure liquide. Son extérieur poli reflète et déforme le panorama urbain de la ville. Les visiteurs sont invités à marcher autour et en dessous de l'arche haute de 3,70 m contenant une chambre concave appelée « omphalos » qui multiplie et déforme l'image des spectateurs par réverbérations.

Se situant entre le Lac Michigan à l'est et le quartier du Loop à l'ouest, le Grant Park était un chantier et un secteur industriel en bord de mer depuis le milieu du XIXe siècle. Dans la partie nord ouest du parc, au nord de Monroe Street et de l'Institut des beaux-arts de Chicago, à l'est de Michigan Avenue, au sud de Randolph Street et à l'ouest de Columbus Drive, se trouvait le parking et les entrepôts de la compagnie de chemin de fer Illinois Central Railroad qui, en 1997, furent mis à la disposition de la ville pour le développement du Millennium Park.

En 1999, les responsables du Millennium Park choisirent la sculpture proposée par le plasticien contemporain britannique internationalement reconnu Anish Kapoor plutôt qu'une proposition de Jeff Koons pour l'exposition permanente du parc. La sculpture en acier inoxydable s'inspire du mercure liquide. Elle est conçue pour refléter le panorama de Chicago. Il s'agit de la première œuvre en extérieur de Kapoor aux États-Unis.

Anish Kaapor déclare « Ce que je voulais faire dans le Millenium Park, c'était quelque chose qui implique le panorama urbain de Chicago de manière à ce que l'on voit les nuages comme s'ils flottaient dedans et que les grands buildings se reflètent dans l'œuvre. Ensuite, étant donnée la forme de porte, le participant, le spectateur, pourrait entrer à l'intérieur d'une chambre très profonde qui produit, d'une certaine manière, les mêmes déformations que l'extérieur fait à la ville. »

Kapoor conçoit l'omphalos, une cavité formant une chambre au-dessus de la tête des spectateurs lorsqu'ils passent sous l'arche que forme la Cloud Gate. Elle provoque des réverbérations d'images supplémentaires quand les spectateurs sont au centre de l'œuvre.

Comme la sculpture devait peser environ 100 tonnes, un soin particulier fut apporté à son support. Le toit du Park Grill, sur lequel repose la Cloud Gate, devait donc être assez solide pour soutenir un tel poids. Un large mur sépare les rails du train Metra et le garage du Grant Park au nord, puis se poursuit jusqu'à l'arrière du restaurant où il supporte la sculpture. De plus, la structure est renforcée par des piliers latéraux ancrés en dessous de la place et reliés à l'intérieur de celle-ci par des tiges.

Lors de la conception de la sculpture de nombreux points durent être pris en compte : la Cloud Gate pourrait, suivant les fluctuations de température, devenir trop chaude ou trop froide pour être touchée. Les graffitis, déjections d'oiseaux et les traces de doigts pouvaient aussi être des problèmes potentiels et affecter l'esthétique de la sculpture.

L'entreprise Performance Structures, Inc. (PSI) fut choisie pour réaliser la sculpture grâce à sa capacité à faire des soudures quasi invisibles. L'œuvre fut assemblée sur le site par l'entreprise MTH Industries. À l'intérieur de la coquille polie de la Cloud Gate, plusieurs structures en acier permettent son soutien. Les premières pièces de la structure, deux anneaux d'acier, ont été mis en place en février 2004. Ensuite, une triangulation croisée en tubes fut montée entre ces deux anneaux. L'intérieur fut conçu et construit de telle manière qu'aucun point spécifique ne puisse être en surcharge, ce qui aurait eu pour effet de déformer la peau extérieure en créant des courbures indésirables et la structure interne fut conçue de manière à se dilater et se contracter au gré des fluctuations de températures.

Le revêtement extérieur est composé de 168 plaques d'acier inoxydable, usinées grâce à un logiciel de modélisation tridimensionnelle, et de contreforts métalliques soudés sur leur face intérieure pour obtenir une meilleure rigidité. La sculpture était entièrement montée mais pas encore polie lors de l'inauguration du Millennium Park le 15 juillet 2004. L'œuvre fut temporairement dévoilée le 8 juillet pour l'ouverture. La tente fut remontée en janvier 2005 pour permettre à une équipe de 24 métallurgistes de l'Ironworkers Local de polir les soudures entre chaque plaque11,13. En août 2005, lorsque les portions supérieur et latérales furent achevées, la tente fut retirée.

La sculpture fut finalement présentée le 15 mai 2006

Avant de créer la Cloud Gate, Kapoor avait déjà créé des œuvres utilisant la déformation de l'image du spectateur. Ce faisant, il acquît de l'expérience pour brouiller la frontière entre les limites et l'illimité. Sky Mirror, en 2001, était un miroir concave de 6,1 mètres et 9,1 tonnes en acier inoxydable qui proposait déjà ce thème de la distorsion de la perception sur une grande échelle. Ce fut l'une des expériences dont Kapoor se servit lors de la conception de la Cloud Gate. Kapoor parle souvent de supprimer sa signature sur ses œuvres tout autant que les traces de leur fabrication. Pour lui, supprimer toutes les coutures de la Cloud Gate était nécessaire pour la rendre aussi parfaite que possible, comme « prête à l'emploi ». L'effet provoqué augmente la fascination du spectateur et le fait s'interroger sur ce qu'est l'œuvre et d'où elle vient25. La Cloud Gate est similaire à plusieurs travaux précédents de Kapoor en cela qu'il respecte les thèmes et questions qu'elle aborde. Bien que les reflets rappellent ceux d'un palais du rire, ils ont également une intention plus sérieuse : ils aident à dématérialiser la très grande sculpture, la rendant presque légère.

Kapoor essaie de défier les spectateurs à internaliser son œuvre à travers un exercice intellectuel et théorique. En reflétant le ciel, les spectateurs, les piétons et l'architecture environnante, la Cloud Gate limite ses spectateurs à une compréhension partielle de l'œuvre à chaque instant. L'interaction entre le spectateur qui bouge pour créer sa propre vision et l'œuvre donne à celle-ci sa dimension spirituelle.

Le public s'est rapidement attaché à la sculpture et la surnomma affectueusement The Bean (« Le Haricot »). La Cloud Gate est devenue une œuvre populaire d'art public et est utilisée sur de nombreux souvenirs comme des cartes postales, des sweatshirts ou des posters. La ville avait mis en place un système de collecte de taxes pour les photographes et les vidéastes professionnels ainsi que pour les photographies de mariage.

Image:Kapoor3.jpg
Vue générale
Image:Kapoor2.jpg
Vue de dessous, au centre

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard