Fandom

Art contemporain

Biennale de Paris

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

La Biennale de Paris est une manifestation internationale d'art fondée en 1959 par André Malraux, alors ministre d'État chargé des Affaires culturelles. L'objectif de la Biennale de Paris, est de présenter un panorama de la création internationale et des pratiques artistiques expérimentales.

HistoriqueModifier

Dans une perspective historique la Biennale de Paris est la troisième biennale créée au monde. Elle privilégie les pratiques expérimentales depuis son inauguration le 3 octobre 1959, au Musée d'art moderne de la ville de Paris, avec une « sculpture qui fait de la peinture » de Jean Tinguely. La sculpture-machine était muée par un cyclomoteur, elle réalisait des peintures abstraites qui s'inscrivaient automatiquement sur une feuille de papier se déroulant sans arrêt. Cet être mécanique était formé d'une sorte de trépied métallique, muni de tubes et de bras, orné de ballons de baudruche qui explosent de temps à autre et que deux mécaniciens en combinaisons blanches renouvellent aussitôt.

André Malraux déclare à propos de la Biennale de Paris :

« Il est nécessaire à la culture française que Paris demeure, en art, le ville de l'accueil et de la liberté. »[1]

Le 2 octobre lors de l'inauguration de la 1ère biennale Malraux déclare encore :

« L'Etat n'a pas à marquer de préférences. Il doit seulement aider les artistes. L'Etat quant à lui n'a pas à choisir. Il ne peut qu'enregistrer. Il est heureux de pouvoir encourager cette liberté. »[2]

La manifestation se déroule tous les deux ans de 1959 à 1985, mais va progressivement perdre de son attractivité notamment en raison de la concurrence d'autres manifestations d'art contemporain à Paris comme la FIAC. Elisabeth Lebovici déclare

« [...] en 1985, la Biennale de Paris n'a plus été "des jeunes", alors qu’elle prenait forme dans le spectaculaire, à la Grande Halle de la Villette. C'est devenu le lot quotidien des Biennales. »

Depuis son arrêt plusieurs équipes se succèdent pour la faire renaître. En 2000, elle reprend enfin ses activités et après quatre années d'organisation en 2004 la quatorzième édition est mise en place. À partir de 2006, la biennale s'oriente vers une forme différente, délocalisée et étendue dans le temps.

Depuis son origine de nombreux artistes ont participé à la Biennale de Paris : Marina Abramovic, Vito Acconci, Karen Andreassian, le collectif Au Travail/At Work, John M. Armleder, Joseph Beuys, Gary Bigot, Alighiero Boetti, Microcollection, Christian Boltanski, Thierry Boutonnier, Georges Braque, Florian Brochec, Daniel Buren, Michel Chevalier, COUM Transmissions (Genesis P-Orridge et Cosey Fanni Tutti), Olivier Darné, Francois Deck, Bernard Delville, Marcel Duchamp, Sabine Falk, Jean Baptiste Farkas, Dominic Gagnon, Gilbert and George, Dan Graham, Yves Klein, Joseph Kosuth, Karine Lebrun, André Éric Létourneau, Gordon Matta-Clark, Ricardo Mbarkho, Mario Merz, Henri Michaux, Orlan, Nam June Paik, OSTSA, Giulio Paolini, Pablo Picasso, Michelangelo Pistoletto, Robert Rauschenberg, Hubert Renard, Paul Robert, Saint Thomas L'Imposteur, Nana Petzet, That's Painting Productions, Nam June Paik, Sarkis, Richard Serra, Les Somnatistes, Robert Smithson, Soussan Ltd, Jean Tinguely, Liliane Viala, Visualinguistic, Lawrence Weiner.

A la première édition de la biennale, quelques expositions annexes ont été mises en place divisées en trois sections. La génération de 1900 (les peintres qui ont 35 ans à la naissance du siècle) : Pierre Bonnard, James Ensor, Henri Matisse, Piet Mondrian, Emil Nolde, Georges Rouault, Suzanne Valadon, Edouard Vuillard. La génération de 1914 (les peintres qui ont 35 ans avant la Grande Guerre) : André Derain, Raoul Dufy, Paul Klee, Albert Marquet, Kees Van Dongen, Jacques Villon, Maurice Vlaminck. La génération de 1930 (les peintres qui ont 35 ans entre 1915 et 1930) : Georges Braque, Marc Chagall, Robert Delaunay, Max Ernst, Roger de La Fresnaye, Juan Gris, Marcel Gromaire, Oskar Kokoschka, Fernand Léger, André Lhote, André Masson, Amedeo Modigliani, Julius Pascin, Constant Permeke, Pablo Picasso, Gino Severini, Chaïm Soutine, Maurice Utrillo.

Parmi les curateurs et théoriciens de l'art ayant participé à la Biennale de Paris, on peut citer : Catherine Millet, Alfred Pacquement, Jean-Marc Poinsot, Daniel Abadie, Lucy R. Lippard, Pontus Hulten, Gérald Gassiot-Talabot, Achille Bonito Oliva, Pierre Restany, Pierre Courcelles, Paul Ardenne, Stephen Wright, Francesco Masci, Brian Holmes, Elisabeth Lebovici. Participent également à la biennale Ghislain Mollet-Viéville, agent d'art, et Jean-Claude Moineau, conseiller.

XVe Biennale de Paris (2006-2008)Modifier

La XVe Biennale de Paris a lieu du 1er octobre 2006 au 30 septembre 2008 à Paris, en régions et dans différents pays du monde. (in catalogue de la XV Biennale de Paris, diffusé par Paris Musées, disponible à la Bibliothèque Nationale de France). Au-delà de cette classification territoriale, des projets Tous Territoires (TT) et des projets Sans Territoire Fixe (STF) participent à cette édition.

L'Amicale de la Biennale de Paris Modifier

L’Amicale de la Biennale de Paris est née en 2006 comme une extension théorique des activités courantes de l'organisation. Elle prend la forme de rencontres bi-mensuelles auxquelles assistent différentes personnes impliquées dans la Biennale de Paris ou concernées par des problématiques communes. L’Amicale a été créée Jean-Baptiste Farkas pour renforcer le réseau entre les artistes et faire fructifier des intérêts partagés : elle repose sur la mise en commun de manières de faire et de penser souvent étrangères les unes aux autres. Administrée par Claire Fouquet, chaque Amicale consiste en échanges de points de vues autour d'un sujet précis.

Quelques sujets abordés :

  • « De quoi l'art doit-il s'affranchir ? », le 5 mai 2006
  • « L'art doit-il être artistique ? », 19 mai 2006
  • « Penser l'art ou être pensé par l'art », 2 juin 2006
  • « Exister c'est être perçu », 30 juin 2006
  • « Mutualisation des incompétences », 8 sep. 2006
  • « Quelles motivations inciteront les artistes à se rassembler ? », 22 sep. 2006
  • « Trop d'artistes ? », 6 oct. 2006
  • « L’art pour quoi faire ? - L'art peut-il avoir un caractére performatif ? », 23 mar. 2007
  • « 200 ans de loyaux services », 20 avr. 2007
  • « Faire et faire faire. Une oeuvre sans autorité mais pas sans auteur. », 25 mai 2007
  • « Travail, autorité, responsabilité, art et économie laborieuse », 18 juin 2007
  • « De quelle marge d'autonomie dispose un artiste hors du champ de l'art ? La liberté d'inventer sa propre interaction au monde ne le rend-il pas encore plus vulnérable à de multiples formes de prédation ? », 29 juin 2007

Les chiffres clésModifier

  • 2006-2008 : 11 500 000 publics naturels. 21 pays participants.
  • 2004 : 420 000 publics naturels.
  • 1959 : 40 pays participants.

BibliographieModifier

Les archives de la Biennale de Paris sont partagées entre la Biennale de Paris, Les Archives de la Critique d'art, le Centre Pompidou, la Fondation Maeght et l'Institut national d'histoire de l'art.

  • XVe Biennale de Paris, collectif, diffusé par Paris-Musées, 2006.
  • XIVe Biennale de Paris, collectif, préface de Paul Ardenne, 2004.
  • XIIe Biennale de Paris, collectif, 1982.
  • Xe Biennale de Paris, collectif, 1977.
  • VIIe Biennale de Paris, par Georges Boudaille, Jean Nouvel, François Seigneur, 1971.
  • Biennale de Paris : une anthologie 1959-1967, par Georges Boudaille, Catherine Millet, Jacques Lassaigne, Pierre Faucheux.

Notes et référencesModifier

  1. Dans Le Figaro d'octobre 1959
  2. Dans Berry Républicain du 3 octobre 1959

Liens externesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard