Fandom

Art contemporain

Barbara Kruger

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « art » n’est pas défini.
[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres art]]

Barbara Kruger, née en 1945 est une artiste conceptuelle américaine.

Biographie Modifier

Née en 1945 à Newark, Barbara Kruger a travaillé comme peintre et peintre pour des agences de publicité. Durant cette expérience professionnelle, elle s'est familiarisée avec les protocoles de construction des images destinées aux médias. Leurs codes, leurs signes ont rapidement fait partie de son vocabulaire visuel.

Dès ses premières œuvres (1978), son travail se caractérise par sa charge critique. Elle s'approprie alors des images déjà faites (parfois elle les réalise). Détournées de leur support d'origine (magazine), celles-ci sont agrandies au format du tableau de chevalet. Enfin, des slogans virulents, des aphorismes stupides, des lieux communs de nos comportements sont présents dans l'image sous forme de brèves sentences à la typographie austère. Chacune interroge avec une certaine ambiguïté notre capacité à répondre aux pressions de la société afin de reproduire un comportement normalisé.

Cette pensée sur le commun, cette pensée qui avant tout annonce la fin de tout écart dans nos vies, cette pensée donc n'a pas pour objectif de s'interroger sur la banalité ou le cliché. Au contraire, Barbara Kruger, en reproduisant sur un mode dramatique les stéréotypes de notre idéologie, offre au spectateur des images où les signes renvoient à des modèles de représentation dont nous avons parfaitement conscience, des modèles avec lesquels nous jouons dans une liberté buissonnière toujours renouvelée. Montrer les signes de l'aliénation renvoie à la façon dont nous inventons le quotidien à coup de ruses, d'astuces et de tactiques de résistance.

Cependant, les tableaux photographiques pouvaient conduire à une impasse. L'esthétisation de ce qui était dénoncé donnait à ses pièces une ambivalence rapidement insoutenable au fur et à mesure que la publicité calquait et intégrait nombre de procédures artistiques qui initialement dénonçaient son idéologie (il suffit pour s'en convaincre de voir combien de spots télévisés singent désormais les attitudes artistiques des années 80).

L'année 1990 constitue une première rupture. Barbara Kruger réalise sa première installation en s'appropriant totalement l'espace de sa galerie new-yorkaise. Du sol au plafond, des mots et des images s'imbriquent les uns dans les autres. Une certaine virulence dans les propos place le spectateur dans une situation équivoque, celle de sa propre dénonciation.

Aujourd'hui dans l'espace de la Galerie Yvon Lambert, Barbara Kruger approfondit ce travail avec la projection simultanée de trois films. Trois murs séparés par de minces cloisons nous font face. Sur chacun d'entre eux, un visage nous regarde. Chacun prononce un monologue d'une incroyable violence, souvent construit à partir de situations entendues. Le plus souvent, il s'agit d'apostrophes destinées à un interlocuteur absent. Aussi le spectateur reçoit-il ces accusations : tu es vraiment trop nul, mais pour qui te prends-tu avec tes belles phrases, etc. Les pièces anciennes démontraient que dans une culture modelée par l'information et par des images qui tiennent lieu de réalité, l'homme n'est capable que d'expériences de seconde main. Ici, Barbara Kruger prouve que, dans une société donnée, l'imaginaire n'est pas une totalité cohérente. Il englobe une galaxie de figures hétérogènes qui, toutes, déjouent les modèles de communication prônés par les médias. La vie de tout homme n'est effectivement pas réductible à une série de stéréotypes.

Analyse d'œuvres Modifier

  • Titre de l'œuvre: You Are Not Yourself
  • Matériaux: Photo, collage
  • Taille: 182.9 x 121.9 cm
  • date de l'œuvre:1982

Cette œuvre de Barbara Kruger reflète bien l'état d'esprit de son travail. IL s'agit d'un collage d'une image publicitaire que l'artiste a récupérée dans un magasine féminin pour la modifier. L'image, représentant un visage féminin est ainsi déchirée, puis rassemblée de façon à étaler le visage, le défigurer... L'image donne ainsi l'impression d'un reflet dans un miroir brisé. À cette image Barbara Kruger ajoute un message, en lettre noire rappelant la typographie utilisée dans les affiches publicitaires. YOU ARE not YOURSELF (le "not" étant mêlé à l'image, le reste du texte lui, bien visible encadré de blanc, comme découpé d'une autre page de magasine.) Ainsi le langage et l'image collaborent pour mettre en scène et dénoncer les manipulations des médias et de la publicité. Barbara Kruger dénonce l'image que la publicité et la société nous renvoie de nous-même, et le désir qu'elle produit de vouloir ressembler à des "modèles" préconçus, qui font de nous des clones, et créer ainsi une perte de l'identité individuelle au profit d'une identité de masse source de mal-être.

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Barbara_Kruger. La liste intégrale de tous auteurs se trouve dans historique. Cette importation globale a eu lieu avant le 17 mai 2009 à 19:46 (UTC). Après cette date, cette page et la page originale ont pu subir, chacune de leur côté, des modifications divergentes
Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous GNU Free Documentation License.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard