FANDOM


Ange Leccia, plasticien contemporain français, né le 19 avril 1952 à Minerviu en Corse. Il vit et travaille à Paris.

BiographieModifier

Après des études d'arts plastiques, Ange Leccia s'engage dans une double activité de peintre et de cinéaste. Il initie ses recherches cinématographique et vidéographique en tant que pensionnaire à l'académie de France à Rome.

À l'instar de ses précédents travaux, tels que les courts métrages Île de beauté (1996) et Gold (2000), tous deux coréalisés avec Dominique Gonzalez-Foerster, il réalise Nuit bleue avec Cécile Cassel et François Vincentelli, sorti en 2011. Son film Azé, réalisé en 1999, est sorti en salle en décembre 2004.

Dans les années quatre-vingt, il s’est fait connaître pour ses «arrangements» d’objets disposés face à face ou côte à côte, un procédé de juxtaposition d’ailleurs récurrent dans son œuvre, y compris dans les vidéos récentes. L’espace médiatique n’est ni froid, ni événementiel. Il invite plutôt le spectateur à l’intérieur d’un rapport intimiste au territoire affectif où la caméra s’aventure. La simplicité des objets abordés y croise l’efficacité de la technologie numérique. Quant à la suggestion d’une certaine fragilité, elle s’appuie sur des dispositifs de présentation souvent spectaculaires.

À travers le prisme vidéographique, c’est aussi une certaine vision du temps des choses qui s’exprime : manifestation et turbulence atmosphériques, parcelles d’un temps insaisissable, qu’incarne particulièrement la figure du ressac dans plusieurs de ses œuvres. Mouvements interminables d’apparition et de disparition, de flux et de reflux à l’origine d’un cycle visuel.

Travaillant par ré-enregistrements successifs, l’image propose sa matérialité à l’écran, quand parallèlement sa lecture perd en évidence avec la pixellisation. Pareille matérialisation (presque tactile) engendre une dissolution à l’intérieur d’une approche réflexive où se croisent support et image, médium et média.

L’évolution de son travail procède d’une forme de retournement : l’image est devenue le vecteur de réalité de ces éléments informels (mer, ciel, fumées, nuages) sur lesquels l’artiste projetait auparavant d’autres images (de tableaux primitifs italiens). Les éléments y apparaissent aujourd’hui moins comme des images, des représentations, que comme des matières vivantes, informes. Ce n’est plus le support qui est mouvant, c’est l’image elle-même.

Enseignant à l'école des beaux-arts de Cergy-Pontoise, Ange Leccia dirige aussi une cellule de recherche pour jeunes artistes au Palais de Tokyo, Le Pavillon.

Quelques expositions Modifier

  • 1985 : ARC/musée d'Art moderne de la ville de Paris
  • 1989 : Pas à côté pas n'importe où, Villa Arson, Nice
  • 1990 : Le Magasin, CNAC, Grenoble, France
  • 1992 : Contemporary Art Museum, Huston, USA
  • 1995 : Art at the Edge, Atlanta, USA
  • 1996 : Villa Médicis, Rome, Italie
  • 1998 : Musée Nicéphore Nièpce, Chalon-sur-Saône, France
  • 1999 : National Museum of Contemporary Art, Oslo, Norvège
  • 2003 : Galerie Almine Rech, Paris
  • 2004 : Château de Tours, France
  • 2007 : Estuaire 2007
  • 2010 : Nevermore 2010 Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? au Musée d'art contemporain du Val-de-Marne
  • 2011 : Ikebana Maison Elsa Triolet - Aragon, Saint-Arnoult-en-Yvelines

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard