Fandom

Art contemporain

Éric Corne

1 512pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Modèle:Orphelin Modèle:À wikifier Éric Corne est un peintre et vidéaste français, né à Flixecourt dans la Somme.

Biographie Modifier

Après des études de médecine, Éric Corne étudie aux Beaux-arts d'Amiens puis à à l'École régionale supérieure d'expression plastique de Tourcoing. Il étudiera ensuite à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et conclura par un DEA d'Histoire de l'art à Villeneuve d'Ascq.

Outre son travail de peintre et de vidéaste, Éric Corne est aussi commissaire d'exposition.

Il fonde en 2001 Le Plateau (centre d'art contemporain) à Paris, qu'il dirigera jusqu'en 2004. Ce lieu est l'un des acquis - ainsi qu'une crèche, des logements sociaux entre autres - d'une lutte urbanistique menée sur l'ex-site de la Société française de production dans le 19ème arrondissement de Paris par l'association "Vivre aux Buttes Chaumont" - son quartier de résidence - dont il fut le président.

Il obtient en 2003 qu'une place de Paris soit nommée Place Hannah Arendt.

Depuis 2007, Eric Corne travaille sur un projet de résidence à São Paulo au Brésil et sur la création d'un centre d'art à Cidade Tiradentes, quartier périphérique de São Paulo avec 15 favelas. Il travaille également sur "un siècle de réalisme de Courbet à la Figuration Narrative, dialogue avec le réalisme Brésilien" au Musée d'Art de São Paulo.

Commissariats Modifier

  • 2009/2010

Un siècle d’art en France, Musée d'Art de São Paulo, Museu Porto Alegre (BR).

  • 2008/2009

- Não Te Posso Ver Nem Pintado, Musée Berardo, Lisbonne. Artistes exposés : Georg Baselitz, Martial Raysse, Paula Rego, Philip Guston, Pauline Boty, Damien Deroubaix, Mille et Tursic, Marie-José Burky.

- L’intuition et la structure, de Torres Garcia à Vieira da Silva, Institut valencien d'art moderne et Musée Berardo Lisbonne.

  • 2007

- Commissariat de l’Inauguration du Musée Berardo, Belém, Lisbonne.

- Format/ Paysage, co-commissariat avec Muriel Enjalran, Art en L’île, Genève.

- Hors Je, Anahita Bathaie, Premier Regard, Paris.

  • 2006

- You may find yourself in a beautiful house, Hadrien Dussoix, Athéné, Genève.

- Voir en Peinture / Two, Galerie la Générale, Paris.

- Envoyer /Promener, les limites du regard, Parc de la Villette, Paris.

- Paris Belgrade, Les affinités électives, Belgrade, Serbie.

- Les Vrais durs ne dansent pas, (exposition des diplômés de l’HEAD de Genève). Centre de l’image contemporaine, Centre de la photographie, Genève.

  • 2005

- Peinture à perte de vue, Manoir de Colognie, Genève.

- Designare 2 (Villa Duthoit et Duplex), Genève.

  • 2004

- Eric Poitevin, Le Plateau (centre d'art contemporain), Paris.

- Distances ? (exposition collective, saison polonaise/Nova Polska en France/ co-commissariat avec Wojciech Krukowski). Le Plateau (centre d'art contemporain), Paris.

- Félicité (exposition collective des diplômés de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, co-commissariat avec Maria de Corral). Quai Malaquais, Paris.

- Non Lieu : Miriam Cahn, Laurent Pariente et Romain Pellas. Le Plateau (centre d'art contemporain), Paris.

- Widziec W Malarstwie (exposition collective). Centre d’art contemporain Zamek Ujazdowski, Varsovie.

  • 2003

- +/- 5, 10, 15, 20 (exposition collective / co-commissariat avec Bernard Goy), Le Plateau, Paris.

- Voir en Peinture (exposition collective). Le Plateau, Paris.

- Valérie Jouve, Jean-Luc Moulène et Florence Paradeis. Le Plateau, Paris. HAUS/RAUS/AUS (exposition personnelle de Natacha Nisic). Le Plateau, Paris.

  • 2002

- Maquis (exposition collective).Le Plateau, Paris.

- Premiers Mouvements- Fragiles correspondances (exposition collective / co-commissariat avec Sylvie Jouval). Le Plateau, Paris.

- Exposition d’inauguration, centre d’art contemporain, le Plateau, Paris.

Expositions réalisées Modifier

Expositions individuelles Modifier

  • 2008 : Le 9 bis, Saint-Etienne.
  • 2007 : Galerie Patricia Dorfmann, Paris.
  • 2001 : Centre national d'art et du paysage de Vassivière, commissariat Guy Tortosa.
  • 2000 : Immanence, Paris.
  • 1999 : Galerie Confluences, Lyon. Espace Lumière, Hénin-Beaumont.
  • 1997 : Galerie Alessandro Vivas, Paris.
  • 1995 : Maison d’Art Contemporain Chaillioux, Fresnes. Galerie Alessandro Vivas, Paris.

Expositions collectives Modifier

  • 2008 :

- Galerie Patricia Dorfmann, Paris.

- CENT, galerie Defrost, Paris

- Galerie Bongoüt, Berlin.

- Visions, Le 19, Centre d’art contemporain de Montbéliard.

- Biennale d’art contemporain de Nîmes, Nimerix.

- Art Paris, Galerie Patricia Dorfmann.

  • 2007

- Galerie Serge Aboukrat, Paris.

  • 2005

- Fiac, galerie Franck Elbaz.

  • 2004

- Fiac, galerie Baudouin Lebon.

  • 2002

- Le portrait s’envisage, Château de Tanlay. - Cinq artistes libres Centre culturel français de Turin, Galerie Infinito LTD Turin.

  • 1999

- Devenirs, passage de Retz, Paris.

  • 1998

- A moveable feast, carte blanche à Patrick Amine, Galerie Luc Queyrel, Paris. - Jeux de genres, Fonds Municipal d’Art Contemporain de la ville de Paris, Espace Electra.

  • 1997

- Au tableau ! Maison d’Art Contemporain de Chaillioux, Fresnes. - Zeitschnitt Frankreich, Kunsthaus d’Innsbruck, Autriche.


Bibliographie Modifier

- Lucas Hees, Eric Corne dans son élément, éditions Caedere, 2009.

Extraits de textes Modifier

Lucas Hees, Éric Corne dans son Élément, Edition Caedere, Paris (extrait)

"...Les 
paysages de ses peintures sont 
bouleversés 
par
 l'implosion
 des 
couleurs remplis
 d'indices
 et
 de symboles
 disséminés
 dans
 l'air
 –
 tel
 l'oiseau
 sur
 la
 branche
 –, ou ces
 maisons
 à
 l'architecture 
souvent
 fragile 
sur
 un
 sol
 qui
 lui
 même
 semble 
vouloir
 se dérober. Le
 sujet
 visible
 ne
 saurait
 se
 distinguer
 du
 sujet
 réel
 sans
 introduire
 dans
 le
 monde
 la
 fêlure
 d'une
 incertitude.
 Incertitude
 d'autant
 plus
 forte
 qu'elle
 voisine
 souvent
 avec
 la
 prémonition.
 La
 conséquence
 en
 serait
 bientôt
 la
 perte
 de
 toute
 solidarité
 entre
 nos
 perceptions
 visuelles
 et
 la
 réalité.
 Mais
 cette
 solidarité
 suppose
 que
 rien
 ne
 puisse
 s'intercaler
 entre
 l'objet
 et
 sa
 vision
 directe
 comme
 si
 voir
 était
 un
 acte
 d'une
 imperturbable
 objectivité,
 et
 comme
 si
 l'apparence
 ne
 pouvait
 que
 concorder
 exactement
à
la
réalité
sans
offrir
aucune
prise
au
faux‐semblant.
Chacun
 sait
 pourtant
 qu'il
 n'en
 va
 pas
 ainsi,
 que
 cela
 ne
 va
 pas
 de
 soi,
 mais
 qui
 fait
 attention
 au
 fait
 que
 le
 contenu
 d'une
 image
 peut
 en
 cacher
 une
 autre
?
 Qui
 pressent
 les
 reconstructions
 que
 son 
propre 
regard
 fait 
subir 
à
 la
 vue
?
..."


Muriel Enjalran (extrait)

"...On peut appréhender les paysages d'Eric Corne à différents niveaux : les recevoir de manière immédiate comme une hymne à la joie de peindre, dans l'explosion des couleurs et la richesse de la surface tactile mais également comme des peintures à codes, à clés, exigeantes qui nous interpellent sur les paradoxes de l'humain. Une suractivité et une énergie débordante visible dans ses œuvres. A la manière d'autres peintres comme Daniel Richter, il cherche à entrer au cœur de la peinture s'efforçant de capter les vibrations de la lumière, à travers la richesse de la texture et des couleurs. Il y a aussi cette dimension allégorique qui relie les deux artistes, avec un aspect peut-être plus cinématographique qu'épique et théâtral chez Éric Corne où chaque peinture est construite comme un travelling..."


Distinctions Modifier

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard